Bienvenue sur les pages de l'UCRM , l'Union des Chambres Régionales de Métiers du Togo

Nous sommes au niveau national un établissement public à caractère professionnel, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. (réference loi 2012/009 Portant code de l'artisanat en république Togolaise)

L'Union des Chambres Régionales de Métiers (UCRM) est la faîtière nationale des chambres régionales de métiers (CRM).  Ces dernières sont indépendantes les unes des autres mais dépendent toutes de l'UCRM. L'UCRM a son siège à Lomé.

                                                                    

 

L'union des chambres régionales de métiers (UCRM) supervise les activités des chambres régionales de métiers (CRM), assure leur coordination au niveau national et sert d'interface entre elles et les autorités publiques.


 

A ce titre, elle est chargée de :

  • participer à la définition et à la mise en œuvre de la politique de développement du secteur ;
  • assurer la représentation des intérêts professionnels des artisans auprès des pouvoirs publics, des organismes nationaux et internationaux;
  • Contribuer à l'organisation et à la structuration du secteur;
  • œuvrer pour la professionnalisation du secteur;
  • émettre des avis sur les demandes de subventions des chambres régionales de métiers auprès des pouvoirs publics et autres organismes publics;
  • rassurer les partenaires dans leurs relations avec les CRM.

 

L'union des chambres régionales de métiers (UCRM) a pour attributions de :

  • tenir le fichier national des données statistiques sur le secteur;
  • faire des plaidoyers auprès des pouvoirs publics et des organismes nationaux et internationaux en faveur du développement du secteur;
  • négocier les subventions et dotations auprès des pouvoirs publics au profit des chambres de métiers ;
  • veiller à la répartition équitable des ressources matérielles et financières allouées aux chambres de métiers ;
  • accompagner les CRM dans l'identification des marchés au profit des produits et services artisanaux;
  • procéder à toute étude utile au développement du secteur;
  • veiller à la mise en œuvre des dispositions législatives et règlementaires relatives à la promotion du secteur;
  • développer un partenariat diversifié pour le compte des chambres de métiers;
  • veiller à une bonne collaboration des chambres avec les administrations publiques partenaires;
  • rechercher et mettre à la disposition des chambres de métiers des technologies appropriées de production et de commercialisation;
  • susciter et appuyer la création d'écoles de métiers;
  • mettre en œuvre toute action susceptible d'améliorer ou de renforcer les ressources propres des chambres de métiers ;
  • veiller à une bonne représentation des chambres de métiers au sein des institutions et organisations nationales et internationales.